Comment stocker son canoë kayak ?

La saison hivernale approche progressivement, pour les plus timides face aux températures fraiches, il est grand temps pour vous de nettoyer et stocker votre canoë kayak.

Afin de procéder à un stockage optimal, il y a trois mots à retenir : Le nettoyage, l’emplacement, la méthode de stockage.

1.       Le nettoyage et les réparations

La première étape à faire avant de procéder à l’hivernage du canoë kayak est bien sûr de le rincer et de le nettoyer soigneusement à l’eau douce à l’aide d’un savon doux et d’une éponge. Le but étant d’enlever toutes les impuretés tels que le sable ou le sel restants qui pourraient impacter la résistance de la toile.

Afin qu’il sèche rapidement,  vous pouvez retirer les sièges et le plancher pour les faire sécher à part, cela ne laissera aucune trace d’humidité. Une fois que tout est sec, vous pouvez tout remettre en place.

Ensuite, prenez le temps de vérifier les différents composants un à un. Si vous repérez des dommages, surtout ne les laissez pas ainsi jusqu’à la prochaine saison et procédez immédiatement aux réparations. Une fois les petites bricoles réparés, vous n’aurez plus qu’à le mettre à l’eau à l’arrivée du Printemps.

Pour un kayak gonflable, vous n’aurez qu’à le plier en douceur afin de limiter la formation de plis et le mettre dans son sac. Il attendra patiemment la prochaine saison.

Pour un kayak rigide, c’est une autre chose.

2.       Contrôler la température de l’emplacement

La température est un élément primodiale à prendre en compte. Il faut s’assurer que votre kayak ne soit pas soumis à des températures trop chaudes et qu’il ne se trouve pas à proximité d’une source de chaleur.

3.       L’emplacement de stockage

Une fois que votre bateau est nettoyé et réparé il vous faut choisir minutieusement l’emplacement de stockage pour les prochains mois à venir (surtout pour un kayak rigide). En effet, cela prend beaucoup plus de places, il faut donc trouver un espace suffisamment large pour le stocker. En général, les lieux d’emplacements sont le garage, un petit cabanon, sur une terrasse… etc. Si vous n’avez pas de places chez vous, il est possible de louer un casier d’entreposage.

Si vous prévoyez de laisser votre kayak en extérieur, il est recommandé de le bâcher afin d’éviter qu’il se remplisse d’eau pendant les jours de pluie mais aussi pour éviter que les rayons de soleil viennent taper dessus. Ce qui pourraient le déformer et déteindre les couleurs.

4.       Les méthodes de stockage

Concernant l’entreposage, vous pouvez le ranger au sol soit à l’horizontale, soit à la verticale contre un mur. Afin de le tenir en place, vous pouvez poser des chevalets ou placer du rembourrage tels que des coussins dans une caisse, dans laquelle vous placerez l’extrémité du bateau.

Une autre méthode est de le stocker sur un porte kayak fixé au mur. Surtout, évitez de le positionner à plat que ce soit à l’envers ou à l’endroit durant une longue période. Cela exerce une tension sur le kayak et pourrait donc l’abîmer.

En respectant toutes ces règles, votre bateau restera propre et bien entretenu vous pourrez le ressortir sans problème pour la prochaine saison.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *