J’ai découvert le canoë kayak l’année dernière lors d’une sortie avec des amis dans les sublimes calanques de Saint-Raphaël. Ce fut une sortie mémorable avec une sensation de liberté et d’indépendance totale à découvrir des spots secrets qu’il n’aurait pas été possible d’y parvenir à pied. Etant un aventurier aguerri, il m’ait paru logique donc d’acquérir mon propre canoë kayak.

Après plusieurs recherches et de questions/réponses avec les différents experts de sites spécialisés, j’ai opté pour le kayak gonflable Rockside Vulcain Supercharged. Un super kayak deux places que j’ai testé en mer pour la première fois cet été au large des îles de Lérins accompagné de mon fils.

J’ai été agréablement surpris de constater la facilité du montage et de la rapidité du gonflage, son poids léger nous a aider à le déplacer facilement à la mer. A peine 10 minutes, et nous voilà embarqués sur les sièges très confortables. Une fois mise à l’eau, j’ai senti tout de suite la bonne glisse du kayak. La mer étant calme, parfois avec quelques remous après le passage d’un bateau, nous nous sommes malgré tout sentis en sécurité sur ce kayak Rockside. La stabilité est au rendez-vous, la facilité de manœuvre également. La balade en fut donc plus qu’agréable.

Au départ du Cap d’Antibes, il nous aura fallu moins d’une heure pour atteindre la première île de Lérins, l’île de Sainte-Marguerite. Nous avons pris le temps de contempler cette merveilleuse vue panoramique sur la Côte d’Azur. Après avoir dépassé la première île, nous voilà entre les deux îles, sur une eau bleue lagon, on a pu se faufiler entre quelques bateaux avec une grande facilité. Nous avons atteint la deuxième île, celle de Saint-Honorat et nous avons décidé de nous poser en voyant une petite crique loin des regards, l’endroit parfait pour manger et se baigner.

Après deux bonnes heures, nous avons repris les pagaies pour prendre le chemin du retour qui s’est fait sans encombre. Une fois arrivé à bon port, nous avons pris le kayak pour le laver sous la douche à l’eau claire comme on nous l’a conseillé. Nous l’avons ensuite dégonflé pour enfin le plier en toute facilité. Nous l’avons remis dans son sac de transport et le tour était joué.

Depuis, nous l’avons ressortie plusieurs fois en mer et en lac et nous en sommes toujours aussi satisfaits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *